Thinking Thoughts Brain - Free image on Pixabay

TROUBLES DU SOMMEIL, ANXIÉTÉ… 4 MAUX QUI PEUVENT ÊTRE SOIGNÉS PAR L’HYPNOSE :

 

 

 

 

 

  1. Perdre du poids

    L’hypnose ne vous fera évidemment pas brûler des calories comme par magie. Mais elle se révèle un soutien efficace (et parfois suffisant) pour identifier ses freins à l’amaigrissement, modifier durablement ses habitudes alimentaires et adopter un mode de vie plus sain, tenir bon et éviter de « craquer », ainsi que pour entretenir sa motivation et résister aux pressions des autres et de la société. Au fil des séances (plusieurs, en soutien), elle permet d’en finir avec certaines croyances ancrées et perverses (« les légumes sont fades », « le sucre me calme ou me donne de l’énergie ») mais elle aide aussi – et c’est fondamental – à travailler sur l’image de soi, pour se réconcilier avec soi-même… Elle est parfois proposée en appoint pour traiter des troubles du comportement alimentaire particulièrement destructeurs, comme la boulimie.

  2. Mieux dormir

    Difficultés d’endormissement, nuits hachées ou trop courtes… l’hypnose peut aider à retrouver un sommeil réparateur. Elle calme l’hyperactivité cérébrale et les pensées angoissantes qui empêchent de s’endormir paisiblement, réduit le stress et l’anxiété (qui accentuent les difficultés), et permet d’adopter de nouveaux rituels bénéfiques : une véritable « rééducation » ! L’hypnose agit aussi sur les cauchemars… et même les ronflements.

  3. Arrêter de fumer

    La cigarette est une mauvaise habitude ancrée, un réflexe, voire un conditionnement. La décision d’arrêter, même motivée, génère toujours des peurs : celles de prendre du poids, de se sentir débordée par le stress, de craquer et de replonger, de ne plus savoir quoi faire de ses mains dans certaines situations… L’hypnose permet au candidat à l’arrêt de se « reprogrammer » dans la peau d’un non-fumeur, en supprimant les inquiétudes qui peuvent faire barrière à sa motivation, en brisant les anciennes associations néfastes (café et cigarette, par exemple), et en induisant un dégoût du tabac. Cette action combinée sur le psychisme résout le problème du manque physiologique. L’effet de l’hypnose est rapide (une séance unique suffit souvent, suivie d’une autre de consolidation en cas de difficultés), mais il importe d’être réellement motivé, et d’effectuer un bilan personnel avec l’hypnothérapeute pour comprendre ses habitudes de fumeur, ses motivations et ses peurs au sevrage.

  4. Apaiser ses angoisses

    Phobies (peurs irraisonnées et incontrôlées), anxiété, stress voire dépression : pour ces « dérapages » du mental, l’hypnose peut faciliter la reprogrammation et aider de façon personnalisée un patient à faire son bilan, à renforcer sa confiance en lui et ses atouts personnels, à retrouver une énergie positive et à laisser de côté ses doutes, angoisses et autres sensations perturbantes, aux racines parfois très profondes. Elle ne remplace pas les traitements médicamenteux, parfois indispensables mais, utilisée comme un outil de l’éventail thérapeutique, aide à évoluer favorablement…